i was saying let me out of here before i was even born. it’s such a gamble when you get a face. it’s fascinating to observe what the mirror does. but when i dine, it’s for the wall i set a place.

i belong to the blank generation and i can take or leave it each time.

— richard hell and the voidoids (1977)

l’instant d’après
appréhension
de ce qui pourrait être
que je dessine en couleurs sombres, chargées négativement
contre cette pente
un désir de lumière
cette lumière qui est un risque et une liberté
un affranchissement

le premier coup de pierre
d’où jaillit une étincelle
et plus tard le feu
jetant de l’ombre contre les murs
jetant — justement

en finir avec cette banale et lourde peur de mal faire

i try
(i remembered telling you this, a long while ago)
i try but i can’t cry
my eyes, my heart are dry
(you stayed there listening)

we’re old now
i don’t know how this came back to my mind
i don’t know why